Isolation thermique

L’isolation thermique permet de conserver la chaleur en hiver ou de maintenir la fraîcheur en été à l’intérieur d’un bâtiment. Pour cela, on utilise des isolants dont les performances sont évaluées au travers de la résistance thermique. La prise en compte de la résistance thermique est essentielle dans les travaux de rénovation.

Définition et formule de la résistance thermique

La résistance thermique R est l’un des indices qui permettent de mesurer la performance d’un isolant à résister au froid et à la chaleur. Elle s’exprime en m².K/W (mètres carrés Kelvin par Watt). Ainsi, plus un isolant est efficace, plus sa résistance thermique est élevée. On calcule R en divisant l’épaisseur (e, exprimée en mètres) de l’isolant par la conductivité thermique du matériau appelée lambda (λ). R= e/λ

Si l’épaisseur de l’isolant est importante, alors sa résistance est élevée

λ représente la capacité du matériau isolant à conduire la chaleur. Donc, si sa valeur est petite, cela indique que le matériau isolant est performant. En général, sa valeur est inférieure à 0,060 W/m.K (Watt par mètre Kelvin).

Importance de la valeur R dans le choix des matériaux

Le choix de la valeur de la résistance thermique est important, car celle-ci permet de réaliser de bons travaux de rénovation. Par ailleurs, en optant pour des matériaux donc les valeurs sont en conformité avec la réglementation, il est possible de bénéficier d’une aide de l’État, comme un crédit d’impôt, un éco-prêt et une réduction de la TVA. Des aides de collectivités locales et régionales peuvent être également être octroyées. La résistance thermique de l’isolation exigée, après la finalisation des travaux des combles doit être supérieure à 7 m². K/W. Pour les travaux d’isolation des murs, il est recommandé une valeur minimale de 4m². K/W. À noter que cette valeur concerne les bâtiments basse consommation (BBC). En ce qui concerne l’isolation des parois opaques, la résistance thermique recommandée est de 2,9 m². K/W pour les murs des régions aux climats H1 et H2. Il est très important de suivre les exigences de la RT 2012 pour les rampants de toitures, les toitures-terrasses et les planchers bas.

Avantages de l’isolation thermique

Dans une maison, un bonne isolation thermique permet de conserver la chaleur en hiver et la fraîcheur en été. Dans plusieurs pays, l’isolation thermique des bâtiments a fait objet de réglementations (RT 2012) et est devenue obligatoire pour les nouveaux logements. L’intervention d’un professionnel est nécessaire pour établir le diagnostic de la performance énergétique ou le DPE des biens immobiliers. Il comporte quatre parties. Il est indispensable lors de la vente et de la location d’un bien. L’échelle de classification des résultats du DPE va de A à G, A étant les logements les plus performants et G représentant les mauvais élèves (0≤ A ≤ 50 et G > 450). On retient que lors des travaux d’isolation thermique, le choix d’un isolant doit se faire en fonction de sa résistance thermique, du type de surface à isoler, du budget disponible et de la zone géographique où se situe le bâtiment.